Accueillir

Accueillir un enfant

Comment aider ces enfants?

Téléchargez le Guide des familles d’accueil (pdf)

En accueillant un enfant biélorusse pour un séjour de 8 semaines, ici même au Québec! Ceux qui ont la chance de passer au moins 42 jours en milieu sain, à boire, manger et respirer sans impureté, se voient éliminer jusqu’à 80% des effets radioactifs de leur système. Ce n’est pas peu dire. S’ils peuvent passer quelques étés ainsi, ils diminuent substanciellement les risques de développer un cancer.

Qu’est-ce que cela implique que d’être famille d’accueil?

Il faut d’abord avoir le goût de partager sa vie de famille avec un enfant étranger qui au départ ne parle pas notre langue et qui se retrouve dans un milieu totalement différent du sien.

Il faut ensuite passer à travers le processus d’acceptation impliquant une évaluation du milieu familial. Dans ce cadre, une vérification policière et une autre auprès des centres jeunesse sont effectuées afin d’assurer aux responsables du programme en Biélorussie que les enfants seront placés dans des familles qui offrent un milieu de vie adéquat.

Quelle est la tâche la plus difficile pour les familles d’accueil?

Accumuler l’argent nécessaire au transport de ces enfants. Il en coûte entre 1 600$ et 2 000$ par année pour chaque enfant qui séjourne ici. Ce montant défraie le billet d’avion aller-retour, le visa, les assurances et les frais d’interprète accompagnateur. Différentes levées de fonds sont organisées, soit par les regroupements régionaux, soit par les familles elles-même, de sorte à minimiser ces déboursés. ‘Séjour Santé Enfants Tchernobyl’ est en mesure d’offrir des reçus pour don de charité pour tous montants versés par des individus ou des entreprises, directement à l’organisme.