Effets au Belarus

Effets du désastre de Tchernobyl sur la Biélorussie – Faits et chiffres (1)

  • Selon les estimations, les zones ombragées ont reçu plus d’un curie par km2 (1992)
  • Date de l’accident, le 26 avril 1986.
  • Première évacuation de la zone d’exclusion, le 2 mai 1986. La Biélorussie a reçu 70% des retombées radioactives de Tchernobyl. On estime qu’environ 50 millions de curies se sont échappés dans l’atmosphère. A titre de comparaison, le total des rayonnements émis par tous les essais nucléaires jusqu’a présent se chiffre à moins de 0,5 million de curies.
  • Vingt pour cent de la Biélorussie, a été évacué. La zone d’exclusion complète couvre 1700 km2. Parmi les personnes évacuées, 130 000 sont de retour en Biélorussie.
  • Sur une population totale de 10,3 millions, 2,2 millions de personnes sont touchées, dont 800 000 enfants. La santé des enfants est plus sérieusement touchée que celle des adultes.
  • Plus de 18 000 km2 de terres agricoles (22%) ont reçu des retombées. 2 640 km2 sont devenus impropres à la production agricole.
  • De l’iode radioactif est tombé sur 80 pour cent de la Biélorussie. Dix pour cent du lait est contaminé par le césium 137 radioactif. Dans certaines régions de la Biélorussie, le taux de cancer de la thyroïde est de 125 cas par million d’enfants alors qu’il est d’un ou deux cas par million d’enfants en moyenne dans le monde. Depuis 1991, 50 000 enfants biélorusses ont été accueillis dans 23 pays, dont certains chez-nous au Québec.
  • (1) Sources : République de la Biélorussie (Comité de géodésie); Congrès International « Le monde après Tchernobyl », rapports scientifiques, Groupement de scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire ; Thomas J. Glovers Pocket Ref, Sequoia, Publishing;