Profil de Katia Babitcheva

Nom : Ekaterina Babitcheva

Âge : 11 ans  (née le 30 octobre 2002)

Lieu origine : Tchaussy (quartier de la gare)

Nombre de séjour : Katia en était à son premier séjour en 2013.

École : Katia est en 5ième année du primaire (école No 1). Sa matière préférée est les mathématiques. Elle apprend l’allemand comme langue seconde, mais parions qu’elle va apprendre la français rapidement.

Ce qu’elle aime : Avant sa venue, on nous l’avait décrite comme étant une fille sportive, vive et sociable. Durant son séjour, nous avons pu constater qu’elle aime particulièrement la baignade et le vélo, mais elle a aussi découvert le patin à roues alignées (rolliki). Elle aime aussi la danse et le chant (karaoké), les jeux de société (on a joué au battleship, mastermind, jeu de dames) et beaucoup la Wii. Au niveau nourriture, les fruits sont parmi ses favoris : bananes, pommes, etc.

Famille : Katia vit avec sa mère Galina qui travaille dans le système de sécurité sociale. Malheureusement, son père est décédé depuis quelques années. Elle a également deux frères qui en décembre 2012 étaient âgés de 18 et 16 ans. L’ainé, Vadim, faisait alors ses études au collège agricole à Klitchev, une petite ville non loin de Tchaussy, tandis que le cadet, Alexandre, va à l’école de réserve Olympique à Moguilev (il est haltérophile).

Famille d’accueil : Elle a effectué son séjour santé chez Sylvianne et André, ainsi que leur fille Sandra, à L’Épiphanie dans la région de Lanaudière.

Anecdotes /souvenirs : Ce premier été magique nous a procuré de nombreux beaux souvenirs.  Dès la première journée de jeu au parc du quartier, Katia a démontré son côté sportif et énergique, entrainant Sandra (haletante) d’un module à l’autre : glissades, balançoires, araignée, jeux d’eau, etc.  Le lendemain, nous sommes allés dans un autre parc où sont installés des bancs balançoires face à la rivière. Katia nous a fait prendre place (André et Larissa) afin de nous donner des élans.  Ayant vu la vigueur de ses élans de la veille, j’ai demandé (par l’entremise de notre interprète Larissa) s’il nous fallait des ceintures de sécurité. Vive d’esprit, elle répondit aussitôt : « Non, des ceintures de sauvetage! ».

Au retour de la fête Nationale, à l’écoute de la chanson « Gangnam Style », Katia, tout en chantant, nous a dansé la chorégraphie au complet, suscitant étonnement, rires et applaudissements pour ce beau spectacle improvisé.

Parmi ses premiers mots de français, il y a eu « merci beaucoup ». Le roulement des « r » diffère du russe en français et Larissa lui a probablement expliqué la différence. Ce qui donna de beaux « r » roulés, comme dans : « Je peux prrrrrendrrrre pomme? ».  La phrase complète la plus insolite qu’elle a apprise est sans doute: « La base virale VPS a été mise à jour » (ce que disait l’anti-virus de l’ordinateur à chaque fois qu’on l’ouvrait). Enfin, il fallait voir notre surprise lorsqu’à notre deuxième visite au Subway elle a énuméré en français(!) chacun des éléments qu’elle voulait dans son sandwich.

Au cours d’une belle soirée, nous sommes allés voir un film en plein air à Le Gardeur diffusé sur écran dans un parc où nous amenions nos chaises de parterre.  Les filles ont pu jouer dans le parc, qui comprenait des modules de jeux, pour revenir de temps à autre s’asseoir avec nous.  Quelques semaines plus tard, vers la fin du séjour, nous sommes allés au ciné-parc de St-Eustache, sortie que nous lui avions annoncée.  Une fois sur place elle demanda « gdié park? » (où est le parc?). Nous faisant réaliser que « ciné-parking » serait beaucoup plus approprié comme façon de nommer l’endroit…

Il y aurait bien d’autres anecdotes à raconter au sujet de Katia et sa belle joie de vivre. Elle nous a fait apprécier chaque instant de cette merveilleuse expérience.

Katia pose pour la caméra

Katia pose pour la caméra

Katia, Sandra et Sylvianne

Katia, Sandra et Sylvianne

Katia photographiée au Bélarus

Katia photographiée au Bélarus

Advertisement

Aucun commentaire.

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.