Sharapova, Sotchi et Tchernobyl

La flamme olympique a fait son entrée dans le stade de Sotchi, portée bien haut par Maria Sharapova, lors des cérémonies d’ouverture des 22ième jeux d’hiver. La célèbre championne de tennis Russe, qui a remporté quatre tournois majeurs de la WTA (chacun des quatre),  en plus d’une médaille d’argent aux olympiques de 2012, était un choix logique.  Car, bien que née en Sibérie, elle a vécu à Sotchi entre les âges de 2 et 6 ans et c’est d’ailleurs dans ce bel endroit qu’elle a été initiée au tennis.

Mais ce qui est moins connu est le fait que ses parents, Yuri et Elena,  sont originaires de Gomel dans le sud-est du Bélarus.  Ils ont vécu de près l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en avril 1986.  Inquiets des effets de la catastrophe sur leur région, ils ont quitté leur terre natale peu de temps avant la naissance de leur fille Maria, survenue à Nyagan (Sibérie) le 19 avril 1987, moins d’un an après l’explosion nucléaire.  Une grand-mère de Maria demeure encore à Gomel en plein coeur du territoire contaminé. N’eut été de la décision de ses parents, Maria Sharapova aurait donc été un enfant de Tchernobyl.

Maria Sharapova aux jeux de Sotchi

Maria Sharapova aux jeux de Sotchi (Photo: AFP/Alberto Pizzoli)

Sources:

http://landofancestors.com/famous/athletes/28-maria-sharapova.html
http://en.wikipedia.org/wiki/Maria_Sharapova
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Sharapova
Article de Philippe Cantin (LaPresse)

Voir aussi:
Article du journal britannique The Telegraph (19-08-2010) – visite de Sharapova à Gomel

 

 

Advertisement

Aucun commentaire.

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.